Jean-Claude: des glaces au trimaran

Derrière son air sérieux Jean-Claude retrouve le plaisir de naviguer avec ce trimaran très adapté à son handicap.

Tous les nouméens (habitants de Nouméa, Nouvelle Calédonie)  le connaissent : depuis plus de trente ans, un homme au look retro, canotier vissé sur la tête, pousse son chariot vintage le long des plages de l’Anse Vata et de la Baie des Citrons pour vendre des glaces.

Comme il l’explique dans une des trois vidéos ci-dessous, c’est en se promenant sur le site de la SRC à Nouméa qu’il nous a vu gréer le Weta, petit trimaran avec lequel nous organisons des sorties pour handicapés. Cela fait quelque temps que Jean-Claude nourrit l’envie de reprendre la mer.

Remis d’une maladie, Jean-Claude nous sollicite pour un essai, avec pour objectif d’acquérir un Weta, pour voir si ce trimaran lui convient. Récit et vidéo.« J’ai une hémiplégie et je ne suis plus très jeune constate celui qui a gravé la mémoire d’un nombre incalculable d’enfants: avec son tablier, le canotier, le chariot coloré et la petite clochette, nombreux sont ceux qui se souviennent de ce monsieur un brin décalé, au look année 30, formidablement gentil.

Mais passer 30 ans à plonger le bras dans un bac à glaces à la température négative alors que dehors on frôle les 30 ° C, cela finit par tirer sur les articulations du coude. Ajoutez une hémiplégie et vous comprendrez que cet amoureux de la mer et du bateau souhaite prudemment s’adonner à son plaisir passion, la voile, avec un support adapté.

Muni d’une combinaison tout aussi vintage que son chariot à glace, Jean-Claude prend la barre du trimaran sans hésiter. « J’ai eu un Hobie 17 durant une période. Et j’ai beaucoup pratiqué le laser. Avec des amis, nous allions naviguer jusqu’à la tombée de la nuit devant Nouméa et ses baies ». Souvenirs, souvenirs…

Depuis, les bateaux ont évolué comme le constate notre jeune retraité. Dès que le vent prend des tours à la sortie du club, le voilier accélère, sans un bruit: « c’est incroyable, ces accélérations, et puis nous nous sentons en toute sécurité, c’est ça qui est important ».

Quelques bords sous spi achèvent de le convaincre: le bateau livre des sensations excitantes, il est léger, maniable, facile à mettre en œuvre. « Je suis convaincu: le bateau est très agréable, très sain… je vais en acheter un pour naviguer à Nouméa mais aussi ailleurs en Calédonie, en transportant le trimaran: j’ai encore des remorques avec plateau de mon ancien métier … « .

« Bravo le Weta » conclut Jean-Claude. Reste à changer de combinaison: les eaux commencent à être froides, et en 30 ans, les équipements ont évolué aussi. Jean-Claude a bien constaté que son néoprène a quelque peu perdu de son efficacité … .

« Bravo ! »

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s