Championnat de France Minimes Optimist: Aurel Martin manque de peu les phases finales

La fin des régates en flotte a été très difficile pour Aurel qui a perdu pied alors qu’il tenait son billet pour les phases finales.

Mais que s’est-il passé ? Second du classement général après deux jours de course, 3 ème après 3 jours, Aurel Martin avait déjà réalisé une énorme performance en se plaçant parmi les tous meilleurs français. Le calédonien pouvait aborder confiant cette quatrième journée du jeudi 13 juillet, avec un matelas de points confortable.

En entamant avec une 4ème place (course 10) la dernière journée de régate en flotte  du Rond Or, qualificative pour les phases finales, Aurel confortait sa troisième place du classement général.

Un BFD (Black Flag Disqualify: disqualification pour départ prématuré sous pavillon noir) à la 11 ème course le reléguait à la 7 ème place du classement général. Mais rien n’était encore perdu pour rester dans les huit premiers, c’est à dire pour être qualifié dans les phases finales.

Hélas, la dernière course (manche 12) enregistre une 51 ème place pour Aurel, signifiant ainsi une 10 ème place au classement général.

Evincé de façon surprenante des phases finales qui paraissaient acquises, Aurel peut se consoler en se disant qu’il a tenu la dragée haute aux meilleurs français et qu’il est le plus jeune des 23 premiers concurrents.

Maigre consolation, certes, mais c’est dans l’échec (si on peut appeler cela un échec !) que l’on forge les champions … à condition de « positiver » en minimisant la déception et en analysant les causes des erreurs pour ne pas renouveler les fautes.

C’est souvent au plan mental qu’il faut trouver des ressources. Savoir rebondir, faire fi d’une mauvaise course pour retenir ce qui a été bon (remotivation), connaître ses faiblesses et ses forces pour minimiser les unes et exploiter les autres.

Voilà un bel axe de travail pour notre jeune champion qui doit retenir avant tout ces trois premiers jours formidables.

Les dernières manches d’Aurel ont été trop irrégulières. Notion de prise de risque ? Pression ? Il faut en tirer une leçon positive pour l’avenir car c’est comme cela se construisent les grands champions. (cliquez sur l’image pour les résultats complets)

 

Résumé de la journée (source FFVoile)

Une dernière journée de qualifications musclée
jeudi 13 juillet 2017

Pour cette dernière journée de qualification pour les phases de finales, les participants ont concouru dans du mistral fort.

Une matinée très ventée

Le mistral a soufflé fort aujourd’hui sur l’étang de Berre lors de la quatrième journée de courses du championnat de France Minimes 2017. Il soufflait tellement fort ce matin que les 440 coureurs du championnat ont dû attendre à terre, sous le soleil et bercés par le chant des cigales avant d’être envoyé sur l’eau vers 15h.

Une journée musclée mais productive

Les comités ont été efficaces et ont pu envoyer 2 courses pour toutes les séries, et même en envoyer une troisième pour les Optimist garçons N1.

Sur les zones de course, le vent était très irrégulier et pouvait aller de 12 à 22 nœuds. Ces conditions difficiles n’ont pas effrayé nos jeunes coureurs qui naviguaient avec le sourire et qui se battaient pour gagner leur place en finale.

C’est donc encore une très belle journée qui s’est déroulée à Martigues aujourd’hui. Maintenant place au repos que les concurrents ont bien mérité ! Demain, pour la journée des finales, les conditions météo annoncent un mistral encore plus soutenu. Le premier signal d’avertissement est prévu pour 11h, en espérant que les conditions le permettront.

Le mot de Didier Flamme, PRO de la régate :

« La journée d’aujourd’hui a été assez compliquée à cause des conditions musclées. J’ai décidé de mettre un retard ce matin car le vent soufflait à plus de 28 nœuds sur tous les ronds. Nous avons cependant pu envoyer les coureurs cet après-midi grâce à une baisse du mistral, et les courses ont été courues avec un vent de 15-22 nœuds.

On a préparé tout le dispositif pour les finales de demain qui se feront devant la plage de Martigues. On est tout de même un peu soucieux ce soir car les prévisions annoncent un mistral très très fort sur l’étang de Berre demain.

On donne rendez-vous à tout le monde à 9h demain pour le briefing général et puis à 11h pour le départ des courses ».

Aurel (voile n°2033) se prépare à partir de la plage de l’étang de Berre.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s