Championnat Handivalide: Ange Margaron trop pressé

Ange Margaron, à droite, aura terminé le championnat de France handivalide comme son jeune copain Aurel Martin a achevé le championnat de France d’Optimist: avec une fausse note (BFD) ! Trop pressés nos calédoniens ?

Très beau raid côtier pour conclure le championnat de France handivalide. Mais le calédonien Ange Margaron, trop pressé, s’est fait repéré lors de la dernière course au-dessus de la ligne de départ, sous pavillon noir. Cela manifeste au moins sa motivation pour partir devant les autres !

Cela étant, à l’issue de 7 courses, Ange se classe 14 ème sur 35 en paravoile, 33 ème sur 66 en handivalide: c’est plutôt un bon résultat tenant compte du fait que le calédonien a navigué dans une série qu’il ne connaît pas bien. En effet, il n’y a pas de Mini J en Calédonie… .

Grand vainqueur du championnat, le vannetais Hervé Tourneux établit une performance: c’est la première fois qu’un même coureur remporte le championnat paravoile et handivalide. Bravo !

Bilan du championnat de France Handivalide (source FFVoile)

Hervé Tourneux entre dans l’Histoire !

vendredi 14 juillet 2017

Hervé Tourneux est depuis de nombreuses années, la référence des coureurs Paravoile évoluant en MiniJI. 11 fois Champion de France Paravoile Solitaire, Hervé vient pourtant cette année d’établir un nouveau record.

Il est le premier coureur à mobilité réduite à remporter le Titre de Champion de France Handivalide. C’est-à-dire le classement général de la course prenant en compte les régatiers valides et ceux issu du classement Paravoile. Une première dans l’histoire de cette compétition !

« C’est mon 11ème titre de Champion de France Paravoile, mais mon premier en Handivalide ! Je suis très content. Très content de l’avoir gagné ici en Bretagne, à Roscoff qui est un club actif avec qui nous avons une vraie relation d’amitié, spécialement avec « les gilets jaunes ».

C’est aussi une belle récompense pour la section Paravoille Bretagne car nous avons bien préparé cette épreuve et parce que Jeannick [Le Moal] remporte une médaille d’argent et Chantal [Labat Salaun] une en Bronze. Trois médailles, c’est un beau résultat. »

Roscoff restera à jamais gravé dans la tête d’Hervé Tourneux (SR Vannes). Pourtant des souvenirs de victoires, il en a beaucoup, mais celle-ci, une première dans l’histoire, restera pour lui un moment unique.

Et cette victoire, il a fallu aller la chercher, car son adversaire au classement général, Bernard Destrube (SNO Nantes) ne lui a pas laissé de repos. En effet en terminant à chaque fois 3ème des deux dernières courses, le Nantais mettait la pression sur le Breton qui lui faisait 4ème et 6ème.

Deux courses dont un parcours côtier.

C’est finalement ce matin que le Comité de Course a réussi à lancer le parcours côtier de cette édition 2017. Une course qui a mené la flotte des MiniJI vers la cardinal nord Men Guen Bras puis vers l’île de Ti Saoson avant de les faire revenir aux portes du port du bloscon.

Dans un vent de Nord-Ouest de 12 nœuds faiblissant, les régatiers ont d’abord dû jouer face au vent et avec le courant avant de revenir plus directement vers la ligne d’arrivée. Un beau parcours qui leur a permis de découvrir toute la beauté de la baie de Roscoff.

Trois Champions de France pour quatre titres.

Quatre titres de Champions de France étaient en jeu cette année à Roscoff, mais seulement trois coureurs seront récompensés de la médaille d’Or.

Chez les hommes, Hervé Tourneux remporte les deux titres (au Classement général et au classement Paravoile). Chez les femmes c’est Magali Moraines (Voile Handi Valide) qui remporte un nouveau titre de Championne de France Paravoile. Tandis qu’au classement général féminin c’est Olivia Carreno (ASBB Voile) qui devient Championne de France Handivalide 2017.

Olivia Carreno « C’est ma deuxième participation au Championnat de France Handivalide. L’année dernière j’étais venu au dernier moment et j’étais 2ème féminine. Cette année, je gagne mon premier titre de Championne de France, je suis très contente, la même année que mon Bac. Merci à mon entraineur qui m’a poussé à essayer un jour où j’étais jeune arbitre sur une compétition sur l’étang de thau. »

Magali Moraines « Je suis très contente de cette victoire. Cela a été très serré avec Jeannick. Ce fut compliqué car sur l’avant dernière course elle avait comblée son retard au classement. Le plan d’eau de Roscoff était très beau, c’était la première fois que je venais régater ici. Il y a eu beaucoup de courant et j’avais un peu perdu l’habitude de jouer avec. »

Ange Margaron (n°104) au contact dans une flotte dense.

Une belle organisation avec les « gilets jaunes ».

Le trimaran Weta convient mieux à Ange Margaron que le Mini J ou le 2.4: plus de plaisir, plus de vitesse, plus d’aisance au plan moteur. Ici, Ange barre et Aurel est équipier. Nous sommes à Nouméa … .

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s