Archives pour la catégorie Weta

Trimaran Weta: Daniel et Alain se mouillent !

Daniel (à gauche) et Alain ont découvert un bateau très « vivant », procurant de belles accélérations sous spi sur les vagues du lagon calédonien.

Ils sont sympas, nos deux quadras ! Ils s’approchent du bateau le sourire aux lèvres, bien décidés à essayer leur -peut-être- futur voilier.  Mais ils sont un peu novices en matière de navigation en multicoque. Eux, leur truc, c’est plutôt la planche: « pas avec plus de 20 nœuds de vent » s’empressent-ils d’ajouter en cœur, prévenant ainsi qu’ils n’ont rien de casse cou ni de professionnels du nautisme.

Hésitant sur leur capacité à encaisser les accélérations d’un bateau très vivant, imaginant déjà les bords mâtinés d’embruns passés au Karcher sur un plan d’eau venté, votre serviteur ose quelques questions:

-« Quel est votre projet ? » Lire la suite

Handivoile. Paul Peltier: « je prends du plaisir ! »

Très assidu, Paul Peltier s’adonne à la voile avec bonheur.

A 21 ans, le calédonien Paul Peltier a trouvé une occupation qui le satisfait pleinement: la voile. A bord du trimaran Weta, ce paraplégique dynamique barre, règle le spi, commente les réglages des groupes de voile scolaire quand la fusée Weta traverse les flottes. Bref, il s’éclate !

Paul vient de s’inscrire à l’année à la section handivoile de la Société des Régates Calédoniennes. Au programme: une sortie hebdomadaire composée de manœuvres, d’expéditions, de baignades … et de rires.

Ce petit clip témoigne de l’engagement de notre marin et  montre comment Paul s’accomode de son handicap pour barrer et manoeuvrer.

Jean-Claude: des glaces au trimaran

Derrière son air sérieux Jean-Claude retrouve le plaisir de naviguer avec ce trimaran très adapté à son handicap.

Tous les nouméens (habitants de Nouméa, Nouvelle Calédonie)  le connaissent : depuis plus de trente ans, un homme au look retro, canotier vissé sur la tête, pousse son chariot vintage le long des plages de l’Anse Vata et de la Baie des Citrons pour vendre des glaces.

Comme il l’explique dans une des trois vidéos ci-dessous, c’est en se promenant sur le site de la SRC à Nouméa qu’il nous a vu gréer le Weta, petit trimaran avec lequel nous organisons des sorties pour handicapés. Cela fait quelque temps que Jean-Claude nourrit l’envie de reprendre la mer.

Remis d’une maladie, Jean-Claude nous sollicite pour un essai, avec pour objectif d’acquérir un Weta, pour voir si ce trimaran lui convient. Récit et vidéo. Lire la suite

Le trimaran Weta pour tous les publics

Des jeunes filles de l’association de quartier « Les Tours de Magenta » ont découvert des sensations de vitesse extraordinaires.

Formidable journée ce13 mai 2017 à Nouméa: la Société des Régates Calédoniennes (SRC) avait organisé, parallèlement au challenge optimist, des sorties gratuites à bord de deux trimarans Weta. En effet, la société « Quality Boats » sise au Mont Dore qui commercialise le Weta, a prêté ces navires pour les faire découvrir au plus grand nombre.

Parents avec enfants, régatiers en optimist, jeunes de quartier … nombreux étaient les volontaires. Et pour terminer la journée, une régate avec Aurel Martin, jeune régatier talentueux du club. Lire la suite

Ange Margaron à l’ENVSN

Soirée festive le 29 mars au bar restaurant « Le Bout du Monde » à Nouméa en l’honneur d’Ange Margaron et ses partenaires, quelques jours avant son départ pour la métropole.

Ange Margaron est arrivé à l’École Nationale de Voile et des Sports Nautiques (ENVSN), où il va préparer le 2.4 qui est mis à sa disposition. Ensuite, cap sur la Wold Cup de Hyères en compagnie de l’équipe tricolore.

Peu de temps avant son départ de Nouvelle Calédonie, Ange a effectué un ultime entrainement, s’habituant à manœuvrer le Weta, histoire d’optimiser la gestuelle. Sur la vidéo suivante, vous verrez que cela n’a rien d’évident, surtout quand la loi des séries s’en mêle ! Lire la suite

Malvoyants: les sensations au firmament

Étienne découvre la voile et des sensations extraordinaires: en quelques secondes, il a appris à régler un spi avec beaucoup de précision.

Lors d’un précédent article qui débriefait une séance sportive avec les optimists et les lasers performants de Nouvelle Calédonie, nous avions titré « Voir rend aveugle »: il s’agissait pour les régatiers (valides) de découvrir ou de retrouver des sensations sans la vue, un bandeau sur les yeux.

Appui coque par les fesses, réglages par la barre qui « tire » ou pas, tension de l’écoute ressentie dans la main, assiette du bateau par la kinesthésie , position du corps au rappel par la sensation proprioceptive, …

Cette fois, avec Étienne , aveugle et néophyte en matière de navigation sur un voilier, c’est l’inverse: comment un malvoyant qui ne connaît pas le bateau à voile, et donc encore moins les sensations à percevoir, appréhende-t-il cette activité ?

En d’autres termes, être aveugle permet-il d’être à l’écoute du voilier comme les valides – mieux ou moins bien – et cela lui fait-il vivre le bateau différemment des autres ? Nous effectuons ici, ce 29 mars 2017, une sortie dans le cadre de la section Handivoile de la Société des Régates Calédoniennes. Lire la suite

Handivoile: Ange Margaron paré pour de grandes aventures

2.4 et Weta: deux supports paralympiques sur lesquels Ange Margaron va disputer des épreuves de niveau mondial; la barre est très haute pour notre calédonien qui peut légitimement prétendre réaliser des performances.

Départ de Nouméa le 4 avril et retour le 24 juillet 2017: Ange Margaron est prêt pour son long déplacement en métropole. Au menu: quinze jours d’entrainement à l’École Nationale de Voile et des Sports Nautiques puis une épreuve de la Coupe du Monde à Hyères sur le quillard solitaire 2.4 avant d’attaquer une autre épreuve internationale en Espagne (Santander). S’enchainera en juillet le championnat du monde à Kiel en Weta. C’est sur ce petit trimaran qu’Ange s’entraine en ce moment à Nouméa avec votre serviteur, même quand la brise souffle fort à l’image de ce mardi 21 mars.

Après un entrainement musclé avec des rafales à plus de 30 nœuds, Ange explique son programme dans la vidéo ci-dessous. Il remercie également les partenaires qui le soutiennent, et en premier lieu ses parents qui sacrifient beaucoup de temps et d’argent pour que leur fils puisse exprimer pleinement son potentiel. Ange Margaron donne rendez-vous à tous ceux qui l’encouragent le 29 mars au « Bout du Monde » à Port Moselle. Deux concerts au programme de cette soirée festive !