Aurel Martin provisoirement troisième du championnat de France Minimes Optimist

Cliquez sur l’image pour les résultats complets des garçons en N1 (Rond Or).

Aurel Martin a bien remporté une manche ce mercredi 12 juillet, soit la troisième sur 9 manches courues à ce jour, mais une pénalité et une place de 19 ème le relègue de la 2nde à la 3ème place du classement général (sur le tableau ci-dessus, Aurel est classé 4ème mais le 2nd a été disqualifié).

Peu importe, au regard de la nouvelle formule (lire l’article précédent),  l’objectif est atteint: parvenir à se qualifier pour les phases finales, et s’y possible terminer sur le podium. Nous connaîtrons demain le classement déterminant les finalistes.

 

Sur cette image prise lors d’un départ le 12 juillet, nous mesurons la performance d’Aurel qui s’extrait de cette flotte pour terminer aux avant-postes. Aurel a même remporté une manche le 11 juillet avec plus d’une minute d’avance sur le second !

Lire la suite

Championnat de France Handivalide: Ange Margaron cherche la bonne carbu !

Ange Margaron: un bon début de championnat de France 2017.

« Je n’ai pas fait des manches fantastiques aujourd’hui » raconte Ange Margaron au soir de la deuxième journée du championnat de France handivalide : trois courses ont été validées durant lesquelles le vent médium a faibli (lire le résumé du site officiel ci-dessous).

Lucide sur ses courses (31, 21, 25 sur 66 concurrents), clairvoyant sur ses qualités et ses défauts, Ange souligne qu’il y avait beaucoup de courant dans un vent faiblissant: « J’ai pris des bons départs lancés … Lire la suite

Aurel Martin et Ange Margaron brillent aux championnats de France

 

Aurel Martin (à droite) porte fièrement le drapeau de la Ligue Calédonienne: il est l’unique représentant du Caillou, mais il se fait remarquer par ses performances.

Aurel Martin (SRC) et Ange Margaron (CNC) disputent actuellement et respectivement le championnat de France Minimes d’Optimist  et le championnat de France Handivalide sur Miniji.

A Martigues sur l’étang de Berre, après 6 manches et deux jours de compétition, Aurel Martin réussit la formidable performance de se classer second au général et d’intégrer la phase finale qui regroupe les huit premiers (lire ci-dessous).

Ange Margaron, lui, a entamé avec un passage dans les six premiers sur son beau Mini J à Roscoff avant que la première course soit annulée. Récits. Lire la suite

Trimaran Weta: Daniel et Alain se mouillent !

Daniel (à gauche) et Alain ont découvert un bateau très « vivant », procurant de belles accélérations sous spi sur les vagues du lagon calédonien.

Ils sont sympas, nos deux quadras ! Ils s’approchent du bateau le sourire aux lèvres, bien décidés à essayer leur -peut-être- futur voilier.  Mais ils sont un peu novices en matière de navigation en multicoque. Eux, leur truc, c’est plutôt la planche: « pas avec plus de 20 nœuds de vent » s’empressent-ils d’ajouter en cœur, prévenant ainsi qu’ils n’ont rien de casse cou ni de professionnels du nautisme.

Hésitant sur leur capacité à encaisser les accélérations d’un bateau très vivant, imaginant déjà les bords mâtinés d’embruns passés au Karcher sur un plan d’eau venté, votre serviteur ose quelques questions:

-« Quel est votre projet ? » Lire la suite

Handivoile. Paul Peltier: « je prends du plaisir ! »

Très assidu, Paul Peltier s’adonne à la voile avec bonheur.

A 21 ans, le calédonien Paul Peltier a trouvé une occupation qui le satisfait pleinement: la voile. A bord du trimaran Weta, ce paraplégique dynamique barre, règle le spi, commente les réglages des groupes de voile scolaire quand la fusée Weta traverse les flottes. Bref, il s’éclate !

Paul vient de s’inscrire à l’année à la section handivoile de la Société des Régates Calédoniennes. Au programme: une sortie hebdomadaire composée de manœuvres, d’expéditions, de baignades … et de rires.

Ce petit clip témoigne de l’engagement de notre marin et  montre comment Paul s’accomode de son handicap pour barrer et manoeuvrer.

Sensations: la fausse panne en aveugle

Privé de la vue, le barreur est à l’écoute de sensations nouvelles, ou tout au moins, il est davantage centré sur l’ouïe, le touché, la kinesthésie ou encore la proprioception.

Dans la série « voir rend aveugle », nous vous présentons ici quelques vidéos montrant la recherche de la fausse panne sans l’aide de la vue.

Nos deux jeunes skippers, Aurel Martin (13ème CIP 2017, 1er Benjamin CIP 2016) et Maxence Kesteman (Espoir de la SRC) se sont volontiers prêtés à cet exercice, sachant combien il est important de vivre le bateau par toutes les sensations, d’être à l’écoute de soi et du ressenti.

Objectif: être à 100 % de la vitesse et automatiser la conduite au maximum pour être davantage disponible sur la réflexion tactique et stratégie.

Lire la suite

Un 720 dans le petit temps en optimist

Savoir envoyer deux tours (deux empannages et deux virements) dans le petit temps n’est pas simple. Aurel Martin en démonstration.

Un refus de tribord, une priorité mal négociée, et vous voilà pénalisé. Deux tour à réaliser sur soi-même, à savoir deux virements et deux empannages.

Pas de chance, il y a du petit temps, ce qui rend plus difficile cette figure de style qu’il est bon de travailler au cas où…

Nous vous proposons de décrypter la manœuvre avec Aurel Martin, calédonien (SRC) grand espoir de l’optimist tricolore.

Lire la suite